Tasséomancie

De l’arabe tassah, coupe, tasse, écuelle, emprunté au persan tasht, tasse ou soucoupe; de l’italien, tazza, de l’espagnol taza; du français, tasse.
Divination par la lecture des feuilles de thé qui demeurent dans la tasse une fois que la boisson a été bue, suivant leurs positions dans la tasse.
Pour faire une séance de lecture des feuilles de thé, on prépare d’abord le thé en feuilles dans une théière, sans filtre; ou si préféré, on verse de l’eau bouillante directement dans la tasse, au fond de laquelle ont été disposées des feuilles de thé vert.

Puis prenant place, le questionneur s’assoit calmement en compagnie du devin et on lui verse le thé dans une tasse dont la partie supérieure est large et la partie inférieure étroite, sans formes ou motifs à l’intérieur. Il boit doucement sa tasse de thé, mais laisse une petite quantité dans le fond de la tasse.
Le questionneur tient alors sa tasse par l’anse, et fait tourner la tasse doucement trois fois dans le sens des aiguilles d’une montre: en prenant soin que les feuilles de thé atteignent le bord de la tasse, mais sans passer par-dessus; ce qui permet aux thé restant de monter jusqu’au bord de la tasse et de se répartir. Puis le questionneur renverse la tasse très lentement sur la soucoupe et la laisse ainsi jusqu’à ce que tout le liquide ait coulé dans la soucoupe.

Après quelques minutes, le devin remet la tasse à l’endroit et lit les dessins formés par les feuilles de thé. Les différents symboles qu’on peut y trouver ont un certain sens conventionné dans ces lectures. Le point de départ d’une lecture est l’anse de la tasse, qui représente le questionneur; alors les symboles près de l’anse ont une incidence directe sur lui, alors que ceux qui sont sur la paroi opposée à l’anse auront pour lui un effet fugace. Puis l’échelle de temps est estimée par la proximité des feuilles aux bords de la tasse, qui représentent le présent ainsi que les deux ou trois semaines à venir. Et plus on descend vers les parois, plus on se dirige vers le futur; alors que l’extrême fond de la tasse représente le futur le plus éloigné. Notons également que le terme tasséomancie est aussi appliquée à la lecture des sédiments du vin. Cette technique divinatoire est aussi nommée thédomancie.